DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme précaire place Tahrir mais violents affrontements à Alexandrie

Vous lisez:

Calme précaire place Tahrir mais violents affrontements à Alexandrie

Taille du texte Aa Aa

La nuit dernière a de nouveau été marquée par une tension extrême entre les opposants au pouvoir militaire par intérim et les forces de l’ordre dans la seconde ville du pays.

Aux lancers de pierres des manifestants ont répondu les gaz lacrymogènes. Il y a eu plusieurs blessés des deux côtés.

Parallèlement, des dizaines de milliers d’Egyptiens ont de nouveau envahi mais dans le calme, la place Tahrir au Caire pour la journée de la dernière chance après une semaine de violences qui ont fait 41 morts et 3000 blessés.

La manifestation soutenue par l’imam d’Al-Azhar a coïncidé avec la nomination de Kamal Ganzouri à la tête du gouvernement. Cet ancien fidèle de Moubarak a été immédiatement rejeté par la rue alors que la première phase des législatives commence lundi.

Un pouvoir militaire en place depuis la chute de l’ancien raïs en février et qui a mobilisé ses soutiens hier dans le quartier d’Abbassiya :

“Je veux dire aux protestataires de la place Tahrir que nous sommes tous égyptiens, même si nous sommes actuellement en desaccord, nous sommes tous des égyptiens, l’armée et la police sont là pour protéger tous les égyptiens”, lance cette femme qui soutient les militaires.

L’Union européenne et les Etats-Unis ont demandé un transfert au plus tôt vers un régime civil.

Le maréchal Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées a promis d’avancer la présidentielle de six mois en l’organisant en juin 2012.