DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Islamabad fulmine après une bavure reconnue à demi-mot par l'Otan


Pakistan

Islamabad fulmine après une bavure reconnue à demi-mot par l'Otan

Le Pakistan fulmine après la mort de plus de 24 de ses soldats tués dans une attaque d’hélicoptères. Islamabad accuse l’Isaf, la force de l’Otan, qui reconnaît à demi-mot cette bavure.

L’attaque a eu lieu ce samedi à deux heures du matin près de la frontière afghane dans la zone tribale de Mohmand, où l’armée combat les taliban.

“Cet incident retient ma plus haute attention personnelle”, a déclaré le commandant de l’Isaf qui a affirmé son “engagement à enquêter de façon approfondie pour établir les faits”. Plus tard, un porte-parole a indiqué que les appareils de l’Isaf avaient “très probablement” causé les pertes pakistanaises.

L’armée pakistanaise a évoqué une “agression”. Elle a demandé que les responsables soient sanctionnés sans délai avec fermeté.

De son côté le Premier ministre a dénoncé une attaque contre la souveraineté du Pakistan”.

En représailles, Islamabad a ordonné le blocage des convois de ravitaillement de l’Otan qui transitent par son territoire en direction de l’Afghanistan.

Cette bavure est la plus grave de ce type depuis qu’Islamabad s’est allié à Washington dans le sillage des attentats du 11 septembre 2001.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle-Zélande: les travaillistes concèdent leur défaite aux législatives