DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

RDC : un avant-scrutin émaillé de violences


République démocratique du Congo

RDC : un avant-scrutin émaillé de violences

Fin de campagne présidentielle très agitée en en République démocratique du Congo (RDC). 2 personnes ont trouvé la mort hier dans des affrontements entre partisans de camps rivaux.

L’une des dépouilles gisait apparemment non loin de la route menant à l’aéroport, cette même route sur laquelle Etienne Tshisekedi, seul opposant de poids au tout puissant Joseph Kabila, a été bloqué pendant plusieurs heures par la police.

De retour de province, le candidat de l’opposition devait tenir meeting dans dans le centre de Kinshasa, mais la police anti-émeute qui avait reçu l’ordre d’empêcher tout rassemblement politique a dispersé les partisans de l’opposition à coups de gaz lacrymogènes.

Cette deuxième présidentielle depuis la fin de la guerre civile qui a fait des millions de morts entre 1998 et 2003, se tient dans un contexte de tension extrême, malgré la présence d’observateurs étrangers, et un renfort des troupes de la Monusco, la mission onusienne en RDC.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ligue arabe : sanctions économiques en vue contre Damas