DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : les Frères musulmans jouent la carte modérée

Vous lisez:

Egypte : les Frères musulmans jouent la carte modérée

Taille du texte Aa Aa

Favoris de ce scrutin, les Frères musulmans, ou plutôt “Liberté et Justice”, le parti politique qu’ils ont fondé légalement après la chute d’Hosni Moubarak. Un parti dont les dirigeants s’efforcent de donner une image modérée. Objectif : rassurer notamment les Occidentaux inquiets d’assister à une éventuelle poussée d’un islamisme radical.

“Durant les huit dernières décennies, nous avons travaillé avec les coptes, nos frères et partenaires de la nation, explique ainsi Mohamed El-Beltagi, leader du parti Liberté et Justice. Nos positions sont claires et connues de tous, concernant notre respect de la liberté des croyances. Il y a eu beaucoup de tentatives d’utiliser les islamistes comme épouvantail afin d’entraver le processus democratique, et malheureusement cela a induit beaucoup de gens en erreur”. Et quand on souligne que son mouvement est accusé de prendre parti en faveur du Conseil militaire, il répond : “la question n’est pas d‘être avec ou contre le Conseil militaire. Quand ce dernier prend les bonnes décisions et répond aux revendications de la révolution, on ne peut qu‘être avec lui et le soutenir. Mais dans le cas contraire, nous nous dressons contre lui et nous essayons de faire pression sur lui.”

Les Frères musulmans ont participé à la mobilisation place Tahrir au printemps, mais pas ces derniers jours. Pour eux, la tenue des élections est primordiale pour asseoir leur influence sur le pays.