DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Laurent Gbagbo accusé par la CPI de quatre chefs de crimes contre l'humanité

Vous lisez:

Laurent Gbagbo accusé par la CPI de quatre chefs de crimes contre l'humanité

Taille du texte Aa Aa

L’ancien président ivoirien est incarcéré depuis la nuit dernière au centre de détention de la Cour pénale internationale à La Haye aux Pays-Bas.

Âgé de 66 ans, Laurent Gbagbo avait quitté hier le nord de la Côte d’Ivoire où il était détenu depuis avril dernier dans une résidence à Korhogo.

Selon un communiqué de la CPI : “Laurent Gbagbo aurait engagé sa responsabilité pénale individuelle, en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs de crimes contre l’humanité à raison de meurtres, de viols et d’autres violences sexuelles, d’actes de persécution et d’autres actes inhumains”.

Le porte-parole de la Cour a précisé que “Laurent Gbagbo était le premier dirigeant ivoirien à rendre des comptes mais que d’autres allaient suivre devant la justice internationale quelle que soit leur affiliation politique. Justice doit être faite pour les victimes ivoiriennes”, a-t-il conclu.

Une audience de comparution initiale, destinée notamment à vérifier l’identité du suspect Gbagbo, l’informer de ses droits et des crimes qui lui sont imputés, “sera tenue prochainement” selon la Cour.

Laurent Gbagbo, dont le refus de céder le pouvoir après la présidentielle de novembre 2010 avait plongé le pays dans une crise meurtrière, est le premier ex-chef d’Etat à être remis à la Cour, entrée en fonction en 2002.