DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : le chef de la Ligue arabe hausse le ton

Vous lisez:

Syrie : le chef de la Ligue arabe hausse le ton

Taille du texte Aa Aa

Jamais, la Ligue arabe n’avait imposé de sanctions économiques aussi sévères à l’un de ses membres. C‘était il y a trois jours. En réponse, le régime syrien a accusé l’organisation d’avoir fermé toutes les portes à une éventuelle sortie de crise.

Au micro d’Euronews, le secrétaire général de la Ligue arabe, l’Egyptien Nabil Al-Arabi réplique : “ce que nous avons demandé, c’est l’envoi d’un groupe d’observateurs pour s’assurer que les civils sont protegés sur le terrain. La Syrie n’a pas signé le protocole et l’envoi des observateurs n’a pas eu lieu. Qui a bloqué ce processus? Ce n’est ni la Ligue arabe, ni les ministres des affaires étrangères arabes”.

Riad Muasses, Euronews : “avec cette opération la Ligue Arabe est accusée de vouloir internationaliser la crise syrienne en voulant aller directement aux Nations Unies”,

Nabil Al-Arabi : “Je veux être clair sur ce point, toute décision prise concernant la Syrie a eu lieu pour éviter une intervention étrangère”.

Face à la poursuite des violences sur le terrain, le régime syrien est plus isolé que jamais. Il continue toutefois de bénéficier du soutien de la Russie. Le pays membre du conseil de sécurité de l’ONU bloque tout projet de résolution condamnant la répression des manifestants.