DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ioulia Timochenko absente à l'ouverture de son procès en appel

Vous lisez:

Ioulia Timochenko absente à l'ouverture de son procès en appel

Taille du texte Aa Aa

Faut-il y voir une allégorie d’une justice ukrainienne aveugle ?

Il y avait foule à l’ouverture du procès en appel de Ioulia Timochenko et même de la bousculade entre pro-Timochenko et forces de l’ordre. Mais l’ancienne passionaria de la révolution orange n‘était pas présente en raison de son état de santé défaillant.

Ce procès a provoqué une grave crise entre Kiev et Bruxelles et menace même le sommet UE-Ukraine du 19 décembre.

Rien de surprenant pour ce député issu de son parti qui dénonce une justice partiale :

“La juge qui a été nommée juste hier n’a pas été en mesure de prendre connaissance de l’ensemble des éléments qui constituent ce dossier. C’est la raison pour laquelle elle n’est pas capable de juger cette affaire de manière objective. Nous allons exiger que les deux points suivants soient soulevés : le premier, son état physique qui implique une libération immédiate. Le deuxième, lancer de nouvelles enquêtes au cours de ce procès ce que la loi permet.”

Ioulia Timochenko est incarcérée depuis août dernier. Lors de son procès en première instance en octobre, elle avait été condamné à sept ans de prison pour avoir conclu, lorsqu’elle était Premier ministre, des accords gaziers avec la Russie considérés comme défavorables à son pays.

D’une simple phase préliminaire nous sommes passés maintenant à un niveau supérieur. Un vrai défi entre l’opposition et le président Ianoukovitch. Les partisans de Ioulia Timochenko accuse l’Ukraine d‘être devenue un “ancien état de droit” selon notre correspondant à Kiev, Sergio Cantone.