DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ambassade d'Iran à Londres évacuée

Vous lisez:

L'ambassade d'Iran à Londres évacuée

Taille du texte Aa Aa

Ce vendredi, c’est la fin de l’ultimatum fixé par les autorités britanniques aux Iraniens pour fermer leur représentation diplomatique. C’est là le dernier épisode dans le feuilleton des tensions entre l’Iran et la Grande-Bretagne.

En toile de fond : le dossier du nucléaire. Point de départ, il y a dix jours : Londres annonce de nouvelles sanctions bancaires contre le régime iranien. Réponse dès le lendemain : le saccage de l’ambassade britannique à Téhéran. En réaction, Londres rapatrie tout son personnel d’Iran et ordonne l’expulsion des diplomates iraniens en poste en Grande-Bretagne. Cette dernière décision suscite la colère dans les rues de Téhéran, avec manifestations et discours enflammés ce vendredi après la prière.

“Nous conseillons aux Européens de ne pas lier leur sort à celui de la Grande-Bretagne, lance ainsi l’ayatollah Ahmad Khatami, car sinon, la haine qui ressent notre peuple à l‘égard de l’Angleterre se déversera sur eux aussi”.

Ce jeudi,les Etats-Unis ont adopté de nouvelles sanctions qui visent la banque centrale iranienne. Washington a aussi réitéré ses mises en garde à l‘égard de ceux qui font des affaires avec l’Iran. Quant à l’Union européenne, elle réfléchit actuellement à un embargo sur le pétrole iranien.