DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La percée islamiste se confirme en Egypte

Vous lisez:

La percée islamiste se confirme en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Après la révolte, la déception place Tahrir…

Les résultat partiels du premier tour des législatives confirment les scores élevés des islamistes, qui pourraient donc devenir majoritaires au parlement. Une perspective, qui ne rassure pas l’ensemble des citoyens :

“On est pas sûr, dit Mohamed Abdel Aziz, un Egyptien, que ces élections aboutissent à un parlement démocratique vu les candidats qui s’imposent, mais néammoins ils ont été élus. mais bien sûr on craint que les députés islamistes ne soient pas extrêmement démocratiques.”

Les partis islamistes se proclament déjà gagnants, loin devant les formations libérales et laïques.

“Chacun a ses opinions politiques, estime cet autre Egyptien, Nabil Elmasry. Il y a ceux qui veulent l’slam, ceux qui veulent les coptes, c’est ça la liberté et la démocratie et ça ne nous est pas arrivé depuis longtemps.”

Pour ce premier scrutin de l’après Moubarak, le taux de participation s‘élève à 62%, une mobilisation historique.

De premières estimations revèlent que les coalitions menées par les islamistes, frères musulmans et salafistes du parti Al-nour, pourraient cumuler entre 60 et 70% des voix.

Fort de cette percée dans les urnes, certains salafistes ont prôné le retour à un islam conservateur, qui rognerait notamment sur les libertés des femmes. Les femmes, au demeurant invisibles à l’issue des premiers résultats; jusque-là, aucune candidate n’aurait été élue au premier tour. Parmi les perdants, également, Au Caire, les personnalités issues de la révolte de janvier février, battues dès le premier tour. Un désaveu pour de nombreux jeunes qui s’estiment trahis, dépossédés de leur révolution.