DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie Unie conserve la majorité absolue à la Douma

Vous lisez:

Russie Unie conserve la majorité absolue à la Douma

Taille du texte Aa Aa

Victoire non sans une certaine dose d’amertume pour le parti au pouvoir Russie Unie, arrivé très largement en tête des législatives russes de dimanche. La formation du Premier ministre recueille 50,1% des suffrages. Elle enregistre donc un net recul par rapport à 2007, où elle avait raflé 64% des voix, ce qui semble confirmer le recul de popularité annoncé par les sondages. Russie Unie devrait toutefois conserver sa majorité absolue en sièges, à la faveur du système de répartition des voix particulièrement complexe. Pour l’anecdote, c’est en Tchétchénie que Russie Unie récolte son meilleur score, avec 99,47% des suffrages exprimés.
 
 
Loin derrière, les communistes s’installent à la deuxième place avec 19,49% des voix. Gennady Zyuganov, leur chef de file, “n’envisage pas de coalition avec Russie Unie”.
 
Le parti social-démocrate Russie Juste récolte 12,85% des voix.
 
Quant au parti libéral-démocrate de Russie (LDPR) de Vladimir Jirinovski, il effectue une percée avec 11,95% des suffrages. Les ultranationalistes se disent disposés à prendre part à une coalition avec Russie Unie, uniquement en cas de “répartition équitable des futures tâches”.
 
Le libéral Iabloko (2.59%), le parti socialiste et nationaliste Patriotes de Russie (1.03%) et le parti de droite Juste Cause (0.55%), ne seront pas représentés à la Douma. 
  
Prompt à réagir, le premier ministre russe a commenté ces résultats depuis le QG de campagne de Russie Unie à Moscou. Pour Vladimir Poutine qui préside la formation, il ne s’agit en rien d’un désaveu, mais d’un “résultat optimal qui reflète la situation réelle dans le pays. En nous appuyant sur ce résultat, nous pourrons assurer le développement stable du pays”, a-t-il déclaré.
 
Même son de cloche chez Dmitri Medvedev. Pour le président russe, ces législatives montrent une “démocratie en action. La répartition (des sièges) que nous allons avoir à la Douma (chambre basse, ndlr) reflète la réalité de la répartition des forces politiques dans le pays”, a-t-il affirmé. Dmitri Medvedev s’est adressé aux leaders des partis représentés au prochain Parlement en vue de discuter des futures échéances qui attendent cette nouvelle assemblée.
 
L’autre enseignement de ce scrutin, c’est bien sûr le chiffre de la participation, en très forte baisse. Ce dimanche, seuls 50,4% des électeurs se sont rendus aux urnes. Ils étaient 63% à avoir accompli leur devoir électoral en 2007. 
 
Les députés feront leur entrée au Parlement le 26 décembre prochain.