DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: des militants de Greenpeace s'introduisent dans une centrale nucléaire

Vous lisez:

France: des militants de Greenpeace s'introduisent dans une centrale nucléaire

Taille du texte Aa Aa

“Coucou”, nous sommes au cœur d’une centrale nucléaire, affichent avec humour ces militants de Greenpeace. La nuit dernière, ils sont parvenus à s’introduire dans trois centrales nucléaires sur le territoire français.

Ici à Nogent-sur-Seine, 9 militants de l’organisation ont réussi à se hisser sur le dôme du réacteur, pour dénoncer la vulnérabilité des centrales française.

La question du nucléaire, qui fournit 75% de l‘énergie électrique française, est au cœur du débat des prochaines présidentielles. Depuis la catastrophe de Fukushima, les socialistes veulent désormais réduire la dépendance française vis-à-vis d’une source d‘énergie jugée dangereuse. Pour la majorité au contraire, le nucléaire garantit la compétitivité de l‘économie française.

“Clairement aujourd’hui l’objectif est double pour nous. À la fois de montrer la sensibilité, la fragilité de nos installations nucléaires: en moins de 15 minutes on peut atteindre le point le plus sensible d’une centrale nucléaire” a déclaré Sophia Majnoni d’Intignano, membre de Greenpeace France.

A l’heure où les autorités multiplient les audits de sécurité dans les installations nucléaires, le fait que des militants pacifistes parviennent à s’introduire dans une centrale est une épine dans le pied du gouvernement.

“ Si ils sont entrés et si l’enquête confirme que ça bien été le cas, ça veut dire qu’il y a eu des dysfonctionnements et qu’il faudra prendre des dispositions pour que cela ne se reproduise pas” a déclaré Eric Besson, le ministre chargé de l’Industrie, de l‘énergie et de l‘économie numérique.

EDF affirme que la présence des neuf militants à l’intérieur du site a été immédiatement détectée. C’est parce qu’elle ne présentait aucun danger que la force n’aurait pas été employée.