DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conférence sur le climat : pas de miracle à Durban

Vous lisez:

Conférence sur le climat : pas de miracle à Durban

Taille du texte Aa Aa

L’avenir de notre planète est en jeu, mais il ne faut pas attendre de percées spectaculaires de la conférence de Durban sur le climat. Il est peu probable que les 168 pays qui ont ratifié le protocole de Kyoto s’engagent plus avant pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

“Nous devons être réalistes quant à une éventuelle percée à Durban, a déclaré le secrétaire générale de l’ONU, Ban KI-Moon, et nous en connaissons les raisons: de graves problèmes économiques dans de nombreux pays, des politiques divergentes, des priorités incompatibles et des stratégies différentes pour répondre au changement climatique. Parvenir à un accord sur le changement climatique est peut-être hors de notre portée pour l’instant.”

Le Japon, la Russie et le Canada ne sont pas favorables à de nouveaux engagements après 2012, date d’expiration de Kyoto.

La Chine s’est lancée individuellement dans cette lutte contre le changement climatique mais n’ira vers un accord juridiquement contraignant que si tous les autres s’engagent.

Et pourtant la planète serait en route vers un réchauffement de plus de 3,5 degrès celsius d’ici 2020 au rythme où augmentent les émissions de gaz à effet de serre, selon un rapport présenté en marge de la conférence de Durban.