DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Damas accepte des observateurs sous conditions

Vous lisez:

Damas accepte des observateurs sous conditions

Taille du texte Aa Aa

La répression se poursuit en Syrie. Hier, au moins cinquante personnes ont été tuées à travers le pays, principalement à Homs, dans le centre où 34 personnes d’entre elles ont trouvé la mort après avoir été kidnappées.

Sur le terrain diplomatique, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton doit rencontrer aujourd’hui à Genève sept membres de l’opposition syrienne. Par ailleurs, le régime de Bachar Al-Assad a accepté hier l’envoi d’observateurs arabes sous conditions. Des conditions que va maintenant examiner la Ligue arabe.

“ Nous sommes prêts à signer le protocole d’accord à Damas et c’est un signal de bonne volonté envoyé à la Ligue arabe qui annulera les sanctions contre la Syrie et nous permettra de retrouver notre place dans l’organisation “ a déclaré Jihad Makdisi, le porte-parole du ministère des affaires étrangères.

Mais l’opposition doute de la bonne volonté du pouvoir.

“Le gouvernement syrien tente de retarder la signature de l’accord pour gagner quelques heures supplémentaires, estime Louay Hussein, président d’une organisation d’opposition. Cela montre qu’il hésite encore à appliquer l’accord et à mettre un terme aux violences.”

Enfin, dans le sillage des nouvelles sanctions annoncées la semaine dernière par l’Union européenne, le groupe pétrolier français Total va suspendre ses activités dans le pays.