DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elio di Rupo nommé Premier ministre, fin de la crise politique en Belgique

Vous lisez:

Elio di Rupo nommé Premier ministre, fin de la crise politique en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Il avait été promu “préformateur”, puis formateur du nouveau gouvernement par le roi des Belges Albert II; ce lundi soir, Elio di Rupo est nommé Premier ministre. Fin d’une crise politique d’environ 18 mois.

Le président francophone du PS prêtera serment ce mardi à 15h, avec autour de lui, un gouvernement de douze ministres, de six secrétaires d’Etat, aussi bien flamands que francophones, et représentant six partis, socialistes, libéraux et démocrates-chrétiens.

Une coalition qui exclut toutefois le principal rival d’Elio di Rupo, Bart de Wever. Le chef de file des indépendantistes flamands promet une opposition féroce au Premier ministre.

Outre les réformes institutionnelles, le nouveau gouvernement devra s’engager sur la voie de l’austérité. Le Royaume est en pleine crise de la dette, et l’agence de notation Standard and Poor’s a dégradé le 25 novembre le “AA+” de la Belgique d’un cran.

Elio di Rupo devra enfin affronter une crise sociale; les syndicats, qui ont manifesté vendredi contre la rigueur menacent d’organiser des grèves générales.