DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bachar al-Assad nie tout rôle dans la répression sanglante de son peuple

Vous lisez:

Bachar al-Assad nie tout rôle dans la répression sanglante de son peuple

Taille du texte Aa Aa

Et pourtant, ses opposants n’en finissent plus d’enterrer leurs morts comme ici à Homs. 4000 victimes dans tout le pays selon les Nations Unies, celles et ceux qui osé bravé le pouvoir de Damas. Depuis la mi-mars, la Syrie est livrée aux militaires qui répriment toute véléité de contestation.

Le président syrien qui accordé une interview à nos confrères américains d’ABC News ne concède que quelques erreurs éventuellement commises par ses militaires. Mais il estime n’avoir aucune responsabilité dans le massacre de sa population :

“On ne tue pas sa population… aucun gouvernement dans le monde ne tue son propre peuple, à moins d‘être mené par un fou. Pour moi, en tant que président, je suis devenu président grâce au soutien du peuple. Il est dès lors impossible pour quiconque dans cet état d’esprit de donner l’ordre de tuer. J’ai fait de mon mieux pour protéger mon peuple, je ne peux donc me sentir coupable quand je sais que j’ai fait de mon mieux. Je suis désolé pour ceux qui ont perdu la vie mais je ne me sens pas coupable car je n’ai tué personne”.

Un discours évidemment dénoncé par les Occidentaux qui estiment que le monde entier est le témoin de ce qui se passe en Syrie. Washington juge ces propos “ridicules” et “pas dignes de foi”.