DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise de l'euro : le PPE veut reprendre la main

Vous lisez:

Crise de l'euro : le PPE veut reprendre la main

Taille du texte Aa Aa

Redonner la main au politique dans la résolution de la crise de la dette : c’est le leitmotiv du 20ème congrès du parti populaire européen dans le sud de la France.

1000 délégués de 39 pays ont été conviés à Marseille pour deux jours, dont les chefs d’Etat et de gouvernement de centre-droit de la zone euro.

“Le PPE doit être le rempart de l’Europe et même plus : la force qui relance l’idéal européen,” clame le Premier ministre français, François Fillon.

Pour son secrétaire général, l’Espagnol Antonio Lopez-Isturiz, les politiques ne doivent plus subir le diktat des marchés.

“Les marchés financiers, les économistes et les citoyens européens ont tous besoin d’une réaction rapide. Nous prenons l’initiative. Jusqu‘à présent, c’est vrai, les citoyens ont vu l’Union européenne prendre des décisions en réponse aux réactions des marchés. Maintenant, nous prenons les devants. J’espère que tout ira bien. Je suis confiant,” assure-t-il.

L’occasion pour les dirigeants français et allemand notamment de préparer le grand rendez-vous européen de jeudi et vendredi.

Et notre envoyé spécial, Gianni Magi d’ajouter : “la crise de l’euro est en tête de l’agenda du 20ème congrès du PPE. Quoi de plus normal à l’approche du sommet de Bruxelles cette semaine et dans la mesure où elle a déjà fait tomber plusieurs gouvernements d’Europe de toutes tendances politiques.”