DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

20 ans après Maastricht, le rêve brisé de l'euro

Vous lisez:

20 ans après Maastricht, le rêve brisé de l'euro

Taille du texte Aa Aa

Il y a 20 ans jour pour jour, Maastricht, petite ville des Pays-Bas, donnait son nom au Traité fondateur de la monnaie unique européenne. L’accord avait été conclu ce 8 décembre 1991, et début 92, le Traité de Maastricht était signé par 12 Etats européens.

Deux décennies plus tard, l’euphorie est dépassée, l’UE s’inquiète pour l’avenir de sa monnaie :

“C‘était une chose énorme alors je m’en souviens, dit Theo, un habitant de la ville. Mais on voit maintenant que ça n’a pas marché.”

“J’ai peur que l’euro ne survive pas et s’il ne survit pas ça va être vraiment, vraiment le chaos et des choses vont arriver que je ne peux pas prédire. On doit tout faire pour le sauver”, rajoute un passant.

“Il a fallu travailler très dur pour cela, dit Tom, qui tient un commerce à Maastricht. Les gens sont habitués à l’euro maintenant. Alors ne revenons pas à l’ancienne monnaie. Jamais.”

A l‘époque, c’est l’Allemand Helmut Kohl et le Français François Mitterrand qui avaient été les artisans de Maastricht. 20 ans plus tard, l’avenir de l’Europe pèse à nouveau sur les épaules de Paris et Berlin.