DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assad : "Seul un fou pourrait donner l'ordre de tirer sur son propre peuple"

Vous lisez:

Assad : "Seul un fou pourrait donner l'ordre de tirer sur son propre peuple"

Taille du texte Aa Aa

Cette déclaration du président syrien a de quoi surprendre. Lors d’un entretien accordé à une chaîne de télévision américaine, Bachar al-Assad a nié tout rôle dans la répression sanglante des manifestations de son pays. Il n’accorde pas plus de crédit au bilan des Nations Unies qui affirment que 4 000 personnes ont péri depuis le début du mouvement.

“Il y a une différence entre une répression politique délibérée et quelques erreurs commises par certains responsables. Il y a une grande différence”, a déclaré le président syrien.

Des propos “ridicules” selon le porte-parole du département d’Etat américain Mark Toner :

“Soit il a perdu le pouvoir qu’il avait en Syrie, soit il est manipulé, ou bien il est complètement déconnecté de la réalité.”

La communauté internationale, de la Ligue arabe, à la Turquie en passant par l’Occident, a pourtant sanctionné Damas pour ses violences à l‘égard de la population syrienne.