DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat : tensions et ultimes tractactions à la conférence de Durban

Vous lisez:

Climat : tensions et ultimes tractactions à la conférence de Durban

Taille du texte Aa Aa

L’ambiance s‘échauffe à la veille de la clôture de la conférence de l’ONU sur le climat à Durban. Des militants de l’environnement ont critiqué la position du président sud-africain accusé de soutenir les Etats-Unis plutôt que l’Afrique. Ils ont été pris à partie par les partisans de Jacob Zuma.

Pour sa part, le délégué américain Todd Stern a affirmé que les Etats-Unis soutenaient la proposition européenne d’aller vers un pacte global et plus ambitieux d’ici 2020 pour limiter le réchauffement climatique. Un pacte sur lequel la Chine notamment reste très réservée. En outre, l’Union européenne est bien seule à vouloir se réengager dans le protocole de Kyoto pour une deuxième période. Pour les experts, le temps presse :

“Cette année nous avons déjà annoncé que la concentration en gaz à effet de serre avait atteint un niveau record”, s’alarme Michel Jarraud de l’Organisation météorologique mondiale. “Ce qui est clair c’est que nous sommes déjà dans une situation très délicate si nous voulons limiter à deux degrés la hausse des températures. Plus on reporte les engagements, plus ces objectifs seront durs à atteindre”.

Les ultimes tractations dégageront-elles un accord ? Rien n’est moins sûr. Pour ces militants, reste l’humour. Ils ont mis en scène un mariage entre l’Union européenne et le protocole de Kyoto, deux mariés à l’avenir décidément bien incertain.