DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon a revêtu ses habits de lumière

Vous lisez:

Lyon a revêtu ses habits de lumière

Taille du texte Aa Aa

Comme chaque année depuis plus de 150 ans, Lyon brille de mille feux.

La fête religieuse du 8 décembre, en remerciement de la Vierge ayant sauvé la ville de la peste, reste une tradition solidement ancrée dans la capitale des Gaules, mais elle s’est aussi muée en festival son et lumière dernier cri.

Les façades de la basilique de Fourvière, du Musée des Beaux Arts ou de l’Hôtel de ville deviennent des terrains de jeu propices à l’animation et au spectacle, pour le plus grand plaisir des yeux.

Trois à quatre millions de visiteurs sont attendus pour ces quatre jours et le plus grand évènement urbain de France. Cette année, c’est le Japon qui est l’invité d’honneur.

Pour le maire de Lyon, Gérard Colomb, cette fête des lumières doit enflammer les coeurs :

“Je crois que faire surgir dans des temps qui sont des temps d’hiver, donc dans cette noirceur de l’hiver, ces spectacles de lumière, c’est assez symbôlique, cela veut dire que même dans la crise, l’espérance peut surgir”.

Pas de lumière sans musique, Lyon se pare de ses plus beaux atours luminueux pour mieux séduire ses hôtes jusqu’au bout de la nuit…