DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le veto britannique de David Cameron critiqué par l'opposition travailliste

Vous lisez:

Le veto britannique de David Cameron critiqué par l'opposition travailliste

Taille du texte Aa Aa

Pas de “tous pour un et un pour tous”. Le Britannique David Cameron fait bande à part en opposant son veto à un traité de l’Union européenne. “Il est juste pour la Grande-Bretagne de dire quelles parties de l’Europe sont avantageuses pour elle en tant que nation et de se concentrer sur ces points, a justifié le Premier ministre. Je ne suis pas effrayé par le fait que quelques fois on peut ne pas être inclus dans quelque chose. Est-ce mieux pour nous d‘être en dehors de la zone euro? Bien sûr!”

Au sein du parti conservateur de Cameron, les eurosceptiques se frottent les mains, comme le député conservateur Bernard Jenkin. “Maintenant que les Etats de la zone euro disent “nous avançons, nous ne nous préoccupons pas de ce que les Britanniques pensent”, nous sommes dans une Union européenne très différente. L’Union européenne a changé, il est temps de changer les conditions de notre adhésion”.

Le discours est radicalement différent chez les libéaux-démocrates qui font partie de la coalition gouvernementale. “Les deux camps de la coalition acceptent, de manière absolument fondamentale, que notre avenir se trouve dans une relation très rapprochée avec l’Europe, a indiqué Vince Cable, ministre britannique du Commerce et libéral-démocrate. Nous sommes membres du Marché unique, et cela va rester ainsi, des centaines de milliers d’emplois britanniques, dans tous les secteurs de l‘économie, dans tous les coins de notre pays dépendent du Marché unique”.

David Cameron affirme que l’accord qu’il a refusé mettait en péril les intérêts britanniques. Pour les travaillistes, c’est la place de Londres au sein de l’Europe que le Premier ministre met en danger.