DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Durban joue les prolongations

Vous lisez:

Durban joue les prolongations

Taille du texte Aa Aa

La Conférence des Nations unies sur le changement climatique de Durban (Afrique du Sud), censée se terminer vendredi, a été prolongée le temps de trouver un accord entre les délégations. Pourtant, la perspective d’un compromis semble lointaine. Au grand dam de la commissaire européenne à l’Action pour le climat, Connie Hedegaard.

“Il ne faut pas abandonner maintenant, supplie-t-elle. Nous avons fait un long voyage pour venir jusqu’ici. Alors, ce serait vraiment dommage d‘échouer pour des raisons d’organisation.” Car la

méthode peu directive de la présidence sud-africaine de la conférence fait l’objet de vives critiques. Notamment de la part des ONG.

Ainsi, au 13è jour des discussions, aucun texte n’est

sur la table pour prendre la suite du Protocole de Kyoto, dont la première période d’engagement s’achève fin 2012. Et ce, malgré les appels alarmants – certains diront alarmistes – sur les conséquences d’une inaction en matière de

changement climatique.

Une espèce animale ou végétale sur trois est menacée d’extinction en raison de ce phénomène, selon une étude des Nations unies publiée pendant la conférence. Parmi les victimes potentielles, les gorilles du Rwanda, qui risquent d’avoir de plus en plus de mal à se nourrir à mesure que leur alimentation… se déplace, en raison du réchauffement de la planète.