DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La République démocratique du Congo engluée dans une crise politique

Vous lisez:

La République démocratique du Congo engluée dans une crise politique

Taille du texte Aa Aa

La capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa, ressemblait à une ville morte samedi. Elle est quadrillée par la police et l’armée. Et les affrontements continuent entre les forces de l’ordre et les partisans du candidat battu à l‘élection présidentielle, Etienne Tshisekedi. Ils ont fait plusieurs morts, a confirmé la police, en qualifiant la plupart des victimes de “pillards”.

Vendredi, la commission nationale électorale indépendante (CENI) a proclamé la victoire du sortant, Joseph Kabila, avec 48,95% des voix, face à Etienne Tshisekedi, crédité de 32,33%. Le scrutin se déroulait sur un seul tour.

La RDC se trouve plongée dans une crise de plus, elle qui les accumule depuis son indépendance en 1960. Cette fois, c’est l’opposant historique Etienne

Tshisekedi, 79 ans, le “candidat du peuple”,

comme il se présente sur son site Internet, qui en est à l’origine, en refusant de valider un scrutin qu’il considère frauduleux.

Le président Joseph Kabila, en fonction depuis près de onze ans après avoir succédé à Laurent-Désiré Kabila, son père assassiné, n’a toutefois pas l’intention de céder la place. Le bras-de-fer ne fait que commencer…