DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

RDC: incidents à Kinshasa et Bruxelles

Vous lisez:

RDC: incidents à Kinshasa et Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

L’annonce de la défaite d’Etienne Tshisekedi à la présidentielle de la République démocratique du Congo a eu des répercussions jusqu’en Belgique, ancienne puissance coloniale.
 
Des partisans du perdant se sont heurtés aux
forces de police à Bruxelles. Des voitures ont été incendiées.
 
Deux personnes ont été arrêtées et 200 autres ont vu leurs identités contrôlées.
 
A Kinshasa, des incidents violents ont été signalés. Les quartiers de la capitale sont sous haute surveillance.
 
“On ne veut pas de Kabila, il devrait retourner au Rwanda. On est au Congo, on veut un Congolais !” crient ces partisans de Tshisekedi.
 
C’est hier, avec trois jours de retard, que la commission électorale a proclamé la victoire de Joseph Kabila, le président sortant. Il l’a emporté avec 49% des suffrages. Ce sont des résultats provisoires qui doivent encore être validés par la cour suprême.
 
“On est nombreux à avoir voter Kabila et pas seulement à Kinshasa, à Katanga aussi et c’est une grande province!”
 
“C’est notre victoire, notre victoire!”
 
Les partisans de Kabila ont déjà fait la fête.
 
L’opposition, elle, a rejeté les résultats de la commission électorale. Etienne Tshisekedi s’est lui-même proclamé président.
 
La peur est grande de voir Kinshasa s’embraser.