DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission européenne veut jouer son rôle en matière de surveillance économique et budgétaire

Vous lisez:

La Commission européenne veut jouer son rôle en matière de surveillance économique et budgétaire

Taille du texte Aa Aa

C’est le sens de la déclaration d’Olli Rehn ce lundi. C’est la première réaction du commissaire européen aux affaires économiques et monétaires après l’accord conclu dans la nuit de jeudi à vendredi par les dirigeants de l’Union, à l’exception de la Grande-Bretagne.

“A partir de demain, tous les Etats concernés par les procédures de déficits devront se conformer aux recommandations spécifiques du Conseil afin de corriger leur déficit excessif. Sinon, les conséquences sont claires : ces pays risquent des sanctions financières”, affirme Olli Rehn.

L’accord de Bruxelles vise à mettre en place un nouveau pacte d’“union de stabilité budgétaire” renforçant la discipline budgétaire en rendant les sanctions plus automatiques contre les Etats laxistes et en imposant partout des règles d’or constitutionnelles sur le retour à l‘équilibre budgétaire.

Ce nouveau traité pourrait être signé en mars et prendra la forme d’un accord gouvernemental.