DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Isolé en Europe, Londres reçoit le soutien de Washington

Vous lisez:

Isolé en Europe, Londres reçoit le soutien de Washington

Taille du texte Aa Aa

Divisée depuis le sommet européen, la coalition gouvernementale britannique reçoit le soutien de Washington. Hier à la Chambre des communes, le vice-premier ministre libéral Nick Clegg n’a même pas fait le déplacement pour entendre les explications de son allié conservateur David Cameron. Le Premier ministre a opposé son véto à un éventuel nouveau traité pour sortir de la crise de la dette lors du dernier Conseil de l’Europe, inacceptable pour le Lib Dem.

En visite aux Etats-Unis, le chef de la diplomatie britannique, William Hague, a justifié cette décision en défendant une Europe à plusieurs cercles, “dans laquelle chaque pays n’a pas à participer à tout”.

Son homologue américaine, Hillary Clinton, estime que le Royaume-Uni continuera à jouer son rôle au sein de l’Union. “Ce qui inquiète les Etats-Unis ce n’est pas le véto de Londres, c’est de savoir si la décision prise par certains membres de la zone euro quant à la monnaie unique fonctionnera”, a déclaré la secrétaire d’Etat américaine tout en affirmant qu’elle encourageait leur démarche.

Le véto de Londres, soutenu par l’opinion publique britannique, a tout de même isolé le Royaume-Uni sur la scène européenne.