DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

J.O. : une menace de boycott indien plane sur Londres 2012

Vous lisez:

J.O. : une menace de boycott indien plane sur Londres 2012

Taille du texte Aa Aa

Londres 2012 menacée d’un boycott indien.

Les sportifs indiens n’apprécient guère que la compagnie Dow Chemical soit un sponsor privilégié des Jeux d‘été dans la capitale britannique, car la multinationale américaine est la propriétaire d’Union Carbide, la firme à l’origine de la tragédie du Bhopal en 1984, lorsqu’une usine de produits chimique a explosé.

L’association des anciens sportifs indiens monte au créneau.

“Il est vraiment honteux, alors que de nombreuses organisations sportives se battent pour les victimes du Bhopal, que 25 membres de la Chambre des Communes britanniques protestent, l’Inde elle prend ce sujet à la légère. 25.000 personnes ont péri mais cela ne fait aucune différence pour ce pays” dénonce l’ancien hockeyeur Aslam Sher Kahn.

Et d’expliquer : “Ce sujet est lié aux Jeux Olympiques parce que c’est une tribune où l’on peut parler des pays.”

New Delhi essaie toujours d’obtenir une compensation de plus d’un milliard de dollars de la firme américaine.

“Aucun sportif ne souhaite de boycotter un rêve aussi chéri que les Jeux Olympiques. Néanmoins la peine que nous avons souffert me laisse penser que le CIO devrait réfléchir au sujet”, explique l’ancien internationale de hockey Jagbir Singh.

Le président du Comité d’Organisation londonien Sebastian Coe a pris la défense de Dow Chemicals qui n’a racheté Union Carbide qu’en 2001 et n’a donc rien à voir avec la catastrophe du Bhopal. Le CIO a prévenu que seuls les athlètes souffriraient d’un boycott des Jeux.