DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'auteur de la fusillade de Liège était inquiet de retourner en prison

Vous lisez:

L'auteur de la fusillade de Liège était inquiet de retourner en prison

Taille du texte Aa Aa

La Belgique est sous le choc au lendemain de la fusillade dans le centre de Liège. Nordine Amrani, qui a probablement retourné l’arme contre lui, a jeté des grenades puis tiré avec un fusil d’assaut sur la foule tuant deux adolescents et un bébé de 17 mois. « Il n’y avait plus de grenades place Saint Lambert et nous n’en n’avons pas retrouvé lors des perquisitions. Il avait sur lui neuf chargeurs pleins de trente munitions. A aucun moment, depuis que nous le connaissons, son équilibre mental n’a été mis en cause”, a souligné le procureur de Liège Danièle Reynders.

Lors des perquisitions, la police a retrouvé dans un hangar une nouvelle victime, en l’occurrence la femme de ménage de Nordine Amrani, tuée d’une balle en pleine tête. Le forcené utilisait cet hangar, situé tout près de son domicile, pour y planter du cannabis. Le voisinage n’ignorait pas totalement ses activités. « Il était bien connu dans le quartier. Je n‘étais pas au courant du trafic d’armes mais le trafic de cannabis, en revanche, tout le monde le savait”, souligne une voisine.

Condamné à plusieurs reprises, notamment pour détention d’armes et de stupéfiants, Nordine Amrani devait être entendu hier par la police dans une affaire de mœurs. Selon son avocat qui l’a eu téléphone quelques heures avant la fusillade, il était très inquiet à l’idée de retourner en prison.