DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mario Monti face à une opposition accrue et à la colère grandissante des Italiens

Vous lisez:

Mario Monti face à une opposition accrue et à la colère grandissante des Italiens

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau président du Conseil a été interrompu par les cris des sénateurs de la Ligue du Nord alors qu’il rendait compte du sommet européen de la semaine dernière. Les élus du seul parti d’opposition dans la péninsule désormais ont agité des petites affiches où il était écrit “Stop aux impôts et au hold-up” autrement dit l’austérité ça suffit.

Le chef du gouvernement a ironisé sur ces parlementaires qui n’ont rien fait quand ils étaient au pouvoir.

Mais Mario Monti doit aussi compter avec un autre front, le front social comme l’explique la chef du premier syndicat italien :

“Il y a une colère individuelle grandissante. Et cette colère doit être interprêtée correctement car elle vient de ce que vivent les gens au quotidien et elle s’ajoute aux tensions croissantes dans le monde du travail. Pour nous, il y a un risque d’explosion sociale”.

Et dans la rue, les italiens sont résignés :

“Monti a été appelé pour faire le sale boulot et il le fait. La Ligue du Nord commet une erreur en contestant ces mesures d’austérité. La Ligue du Nord, elle a été mauvaise”, dénonce cet italien.

“Ce plan semble un peu plus équitable qu’avant, mais clairement la situation actuelle est désespérée. Même les sacrifices qu’on nous demande de faire sont très difficiles”, explique cet homme.

Au coeur des sacrifices, un allongement prévu de la durée des cotisations pour les retraites qui va toucher en priorité les femmes et les ouvriers. A venir aussi, la réintroduction de la taxe d’habitation et une hausse de la TVA en septembre prochain.