DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Détente jeudi sur les marchés obligataires


économie

Détente jeudi sur les marchés obligataires

L’Espagne a réussi son appel au marché obligataire jeudi en levant plus de 6 milliards d’euros d’obligations de différentes échéances : soit près du double de l’objectif que s‘était fixé le gouvernement Rajoy. L’Espagne a bénéficié d’une certaine détente sur les marchés même si les taux de rendement de ces emprunts ont été légèrement supérieurs à ceux enregistrés la dernière fois.

Pendant ce temps, à Berlin, le Président de la BCE Mario Draghi s’est félicité des mesures adoptées au sommet européen du 9 décembre et du travail législatif du parlement de Bruxelles.

“Les décisions du sommet européen avec les six mesures de gouvernance européenne votées par le parlement vont faciliter la clarté des règles fiscales de notre Union monétaire, a décalré Mario Draghi. Mais ce n’est pas assez pour regagner la confiance des marchés financiers. ça implique que les investisseurs soient convaincus que la dette sera toujours remboursée et les intérêts payés à temps.

De son côté la France a livré par l’intermédiaire du gouverneur de la Banque de France un dernier baroud d’honneur contre l’abaissement de son triple A, Christian Noyer affirmant que si la note de la France devait être abaissée, il faudrait abaisser celle de la Grande Bretagne qui je cite, “est plus endettée que la France”. Est-ce un baroud d’honneur ou bien ce n’est ue le cri avant la douleur ? Les agences de notation apprécieront.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Grèce : hausse du chômage à 17,7% au troisième trimestre