DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jacques Chirac condamné: un jugement "historique"

Vous lisez:

Jacques Chirac condamné: un jugement "historique"

Taille du texte Aa Aa

Pas de relaxe pour Jacques Chirac dans l’affaire des emplois fictifs. L’ancien président français a été condamné ce jeudi à Paris à deux ans de prison avec sursis. Il a été déclaré coupable de détournements de fonds publics, d’abus de confiance et de prise illégale d’intérêt. L’affaire remonte au début des années 90, quand Jacques Chirac était maire de la capitale.

“C’est un jugement historique, a souligné l’un des avocats de l’association Anticor. C’est un évènement formidable qui montre que personne n’est au-dessus des lois”.

Souffrant de troubles neurologiques “sévères” selon un rapport médical, l’ancien président était absent du tribunal. Il devrait néanmoins décider d’ici ce jeudi soir s’il fera appel.

“Je continue à considérer que compte tenu de la poignée de contrats retenus comme ayant enfreint la loi, et bien, ce procès n‘était peut-être plus nécessaire au bout de tant d’années, a estimé l’avocat de l’ancien président Georges Kiejman. En tout cas, ce que j’espère, c’est que ce jugement ne changera rien à l’affection profonde que les Français conservent légitimement à l‘égard de Jacques Chirac”.

Jacques Chirac a été maire de Paris de 1977 à 1995. Sa condamnation a entraîné de nombreuses réactions dans la classe politique.

Le Premier ministre, tout en affirmant qu’il ne commentait pas les décisions de justice, a tout de même estimé que le “jugement arrivait trop tard”. Au sein de la gauche, on évoque un “soulagement

pour tous ceux qui se sont battus contre l’impunité présidentielle”.