DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jacques Chirac ne fera pas appel de sa condamnation

Vous lisez:

Jacques Chirac ne fera pas appel de sa condamnation

Taille du texte Aa Aa

Jacques Chirac ne fera pas appel. L’ex-président français a été condamné à deux ans de prison avec sursis, une première dans l’histoire de la Ve République. La justice l’a reconnu coupable de détournements de fonds publics, d’abus de confiance et de prise illégale d’intérêt pour 19 emplois fictifs. Les faits remontent au début des années 90 quand il était maire de Paris.

Tout au long de la journée de jeudi les réactions se sont multipliées au sein de la classe politique, jusqu’au Premier ministre François Fillon, qui était en déplacement au Brésil : “Je n’ai pas l’habitude de commenter des décisions de justice. Je pense simplement que celle-ci arrive vraiment trop tard, plus de vingt ans après les faits. C’est une décision qui à mon sens ne viendra pas altérer la relation personnelle qui existe entre les Français et Jacques Chirac.”

Réaction également à gauche avec notamment le candidat à la présidentielle du parti socialiste, François Hollande : “La justice est passée, et elle devait passer (…) Certes, la condamnation est sévère. Elle est à la fois pénale et morale et elle touche l’homme. Donc j’ai une pensée pour lui, même si la justice devait passer.”

Aujourd’hui âgé de 79 ans et souffrant de troubles neurologiques, Jacques Chirac n‘était pas présent au tribunal. Sa condamnation a remis sur le devant de la scène le débat sur l’immunité pénale accordée aux présidents français.