DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte vit les pires violences de ses législatives

Vous lisez:

L'Egypte vit les pires violences de ses législatives

Taille du texte Aa Aa

La flambée de violence au Caire a tué trois personnes. 257 autres ont été blessées au cours des affrontements entre les manifestants et la police militaire.

Hier, en début d’après-midi, des soldats ont chargé 100.000 contestataires rassemblés dans le centre-ville. Et les heurts se sont poursuivis après la tombée de la nuit.

Le Conseil suprême des forces armées nie que les soldats aient ouvert le feu sur les manifestants. Il a affirmé que les incidents avaient commencé lorsque l’un des agents de sécurité postés

devant le Parlement avait été attaqué.

Tout a commencé lorsque les forces de l’ordre ont voulu disperser un sit-in organisé par des militants pro-démocratie devant le siège du gouvernement dans la nuit de jeudi à vendredi.

Ce sit-in avait débuté après les violences de fin novembre, violences qui ont assombri le début des élections législatives.

Mercredi et jeudi ont eu lieu le premier tour de la deuxième phase des législatives dans neuf provinces.

Les premiers résultats montrent que le parti des Frères musulmans, Liberté et justice, est en tête, suivi par les salafistes d’Al Nour et les libéraux du Bloc égyptien.