DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Corée du Nord pleure son dirigeant

Vous lisez:

La Corée du Nord pleure son dirigeant

Taille du texte Aa Aa

Il dirigeait l’un des régimes les plus opaques de la planète. Le leader nord-coréen Kim Jong-Il est mort.

Son décès survenu samedi a été annoncé ce lundi par la télévision d’Etat. Une présentatrice en pleurs a affirmé qu’il avait succombé à une crise cardiaque alors qu’il voyageait en train.

Sa santé s‘était rapidement dégradée après un accident cérébral en 2008. Depuis, des rumeurs circulaient sur la faiblesse de son état.

Kim Jong-Il était âgé de 69 ans d’après sa biographie officielle.

Depuis 17 ans, il était le représentant de l’unique dynastie communiste de l’Histoire où règnent la censure et la répression.

Son plus jeune fils Kim Jong-Un a été désigné pour prendre sa succession d’après les médias d’Etat.

Ce lundi, dans les rues de Pyongyang, des passants pleurent la mort de leur dirigeant. D’autres se recueillent devant des monuments à sa gloire. Des scènes souvent orchestrées par le régime d’après ses détracteurs. Elles rappellent l’hystérie qui s‘était emparée du pays en 1994, à la mort du père de Kim Jong-Il, Kim Il-Sung.