DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La stabilité régionale en question

Vous lisez:

La stabilité régionale en question

Taille du texte Aa Aa

Réactions chez les voisins de la Corée du nord, après l’annonce de la mort de son dirigeant. Au Japon d’abord : bousculant son programme, le gouvernement a convoqué une réunion d’urgence de sécurité. Le japon qui n’a pas de relations diplomatiques avec la Corée du nord se prépare à toutes les éventualités.

«Nous devons nous assurer que cet évènement n’affectera pas la stabilité sur la péninsule coréenne” a dit le Premier ministre Yoshihiko Noda qui a ordonné un renforcement des opérations de renseignement sur la Corée du Nord.

En Chine, drapeau en berne en signe de deuils et dépôts de fleurs à l’ambassade nord-coréenne à Pékin. Paix et stabilité souci aussi des autorités, parmi les rares alliés de Pyong Yang. Le porte- parole du ministère des Affaires étrangères l’a assuré, “La Chine va continuer à travailler avec la Corée du Nord pour continuer à aider à la consolidation et au développement de l’amitié entre nos deux pays, et à préserver la paix et la stabilité de la péninsule coréenne et de la région.”

En Corée du sud, en entendant la nouvelle ce matin, tout un groupe de manifestants à Séoul a salué la mort du Kim Jong Il,

“Nous nous félicitons des nouvelles de la mort de Kim Jong-Il qui a affamé tant de nord-coréens, il est le responsable du torpillage du navire Cheonan et des bombardements de l‘île de Yeonpyeong. Et nous sommes ici pour saluer sa mort” explique ce manifestant.

Séoul dont les relations avec Pyongyang sont exécrables, est sur le qui-vive, réunion d’urgence aussi ce matin au Palais présidentiel, l’armée a été placée en état d’urgence, et la sécurité à la frontière encore renforcée.