DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Conseil nation syrien pense que Damas cherche à gagner du temps

Vous lisez:

Le Conseil nation syrien pense que Damas cherche à gagner du temps

Taille du texte Aa Aa

Pour le mouvement d’opposition syrien, pas de doute, Damas cherche à gagner du temps.

Le régime syrien, après des semaines de tergiversations, a finalement accepté la venue d’observateurs arabes dans le pays.

Le Conseil national syrien dénonce une manoeuvre pour empêcher que le dossier soit soumis au Conseil de sécurité des Nations Unies.

“Ils n’ont aucune intention d’appliquer une quelconque initiative”, a martelé Burhan Ghalioun depuis Tunis. Le chef du CNS assure pourtant vouloir favoriser “le rôle primordial du monde arabe dans la crise syrienne”.

Le plan, mis au point par la Ligue arabe, prévoit aussi la libération des détenus arrêtés depuis le début du soulèvement, le départ des forces armées des villes et l’ouverture du pays à la presse étrangère.

Quelque 5.000 personnes auraient été tués en Syrie depuis le début de la répression. Selon l’observatoire syrien des droits de l’Homme, plusieurs dizaines de déserteurs auraient été abattus dans le nord du pays.