DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Médecins Sans Frontières, 40 ans d’action et de communication


France

Médecins Sans Frontières, 40 ans d’action et de communication

L’entrée dans la quarantaine est pour beaucoup une période de remise en cause. Une période où on fait le point sur ses accomplissements et ses projets.
Preuve en est, après 40 ans d’existence, l’organisation humanitaire Médecins sans frontières (MSF) fait le bilan de son action et promet d’aller encore plus loin.

Les chiffres fournis par MSF pour résumer son intervention sur le terrain international comptent souvent plusieurs zéros : en 2010, 30 000 employés sont intervenus dans 80 pays auprès de 7 millions de patients. Les 813 millions d’euros de budget, provenant des 5 millions de donateurs privés permettent aux équipes d’être présentes majoritairement en Afrique et en Asie pour des opérations de secours lors de conflits armés, d’épidémies ou de catastrophes naturelles.

Indéniablement, MSF joue un rôle clef dans le paysage humanitaire international et le revendique. Lors de sa création en 1971, la volonté des fondateurs était de créer une organisation présente sur le terrain comme sur la scène médiatique. Estimant que la neutralité de sa consœur la Croix-Rouge la desservait, ils choisissent d’intégrer à leur action une politique de sensibilisation auprès des institutions politiques et des médias.

Le revers de la médaille

En 1999, après presque trente ans d’existence, MSF se voit attribuer le Prix Nobel de la Paix récompensant « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ». Une belle médaille pour une organisation dont le discours officiel ne fait pourtant pas l’unanimité. Arguant de défendre l’intérêt commun, les fondateurs n’hésitent pas à dénoncer le laxisme des gouvernements. Des critiques qui prennent parfois des allures de prises de parti et qui forcent MSF à publier des communiqués de mea-culpa sur son propre site pour conserver le soutien de ses donateurs.

Médecins sans frontières, organisation humanitaire ou agence de communication ? Certains pensent qu’elle devrait se contenter de faire ce qu’elle sait faire : agir. Mais MSF reste sur ses positions et comme l’a dit le représentant français de MSF en acceptant le prix Nobel en 1999 : "Si nous ne sommes pas sûrs que la parole sauve, nous savons et nous sommes certains que le silence tue."

Pour plus d’infos:

Le site de Médecins Sans Frontières

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kim Jong-Un, "le Grand successeur"