DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : cinquième journée de violences


Egypte

Egypte : cinquième journée de violences

Pour la cinquième journée consécutive les forces de l’ordre égyptiennes ont utilisé la force pour déloger les manifestants hostiles au pouvoir militaire de la place Tahrir.

Des murs de béton ont été construits dans certaines rues pour empêcher l’accès aux institutions, le siège du gouvernement et le Parlement.

Matraques, bombes lacrymogènes mais aussi balles réelles. Les manifestants accusent l’armée et la police de faire un usage excessif de la force.

Au moins 13 personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées depuis vendredi. Les affrontements les plus violents se déroulent à l’aube, quand la police anti-émeute tente de vider la place Tahrir.

Dix mois après le renversement d’Hosni Moubarak, une partie de la population soupçonne les militaires, qui assurent la transition, de vouloir confisquer le pouvoir.

Plus de 160 personnes auraient été arrêtées en marge des violences, les 3/4 étant toujours en détention.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres va réformer ses banques en profondeur