DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise politique en Irak après le départ des américains

Vous lisez:

Crise politique en Irak après le départ des américains

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre Nouri al-Maliki est parti en guerre contre les Sunnites de son gouvernement.

Il a menacé aujourd’hui de remplacer les ministres appartenant au bloc parlementaire Iraqiya, soutenu par les sunnites, si ces ministres continuaient de boycotter le gouvernement d’unité nationale.

Nouri al-Maliki veut aussi faire arrêter le vice-président, Tarek al-Hachémi, sunnite lui aussi, réfugié au Kurdistan irakien, et accusé d’attentats.

Celui-ci rejette ces accusations, selon lesquelles il aurait conduit des escadrons de la mort. Il a ironisé en se demandant ce que Barack Obama avait voulu dire en déclarant que les Américains laissaient derrière eux un pays “démocratique et où le système judiciaire est juste”.

C’est en effet ce qu’a dit le président américain en célébrant le retrait des derniers GIs présents en Irak.

Le gouvernement irakien d’unité de Nouri al-Maliki a achevé pour sa part aujourd’hui sa première année au pouvoir.