DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quarante ans pour démanteler Fukushima

Vous lisez:

Quarante ans pour démanteler Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Un travail de longue haleine pour le gouvernement japonais, qui dévoile un échéancier avec deux grandes étapes.

D’abord, retirer le combustible usé. Un processus qui devrait débuter dans deux ans.

Ensuite, extraire le combustible fondu qui a échoué au fond des enceintes de confinement de trois des 6 réacteurs. Une opération complexe et laborieuse, étalée sur 20 ans, et qui nécessite 10 ans de mise en œuvre.

“Le démantèlement de la centrale devrait s’appliquer rigoureusement tout en veillant à assurer la sécurité, afin de ne pas perturber l‘échéancier. Ce démantèlement qui s‘étale sur trente à quarante ans est indépendant du plan de retour des riverains évacués”, a déclaré le ministre japonais de l‘Économie, du Commerce et de l’Industrie Yukio Edano.

Un nouveau plan, qui exige de nouvelles techniques car le site est très endommagé et le niveau de radioactivité, élevé.

Vendredi dernier, le gouvernement japonais avait annoncé l‘état d’arrêt à froid des réacteurs accidentés. Soit la capacité à maintenir la température à l’intérieur des réacteurs, sous la barre des cent degrés.

Le site est donc désormais considéré comme stable, c‘était une étape-clé pour aller vers le démantèlement du site.

Reste à s’occuper des alentours, toujours contaminés, et du retour des 80 000 riverains qui avaient été évacués dans un rayon de vingts kilomètres autour de la centrale de Fukushima.