DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : ouverture de séance sous pression à la Douma

Vous lisez:

Russie : ouverture de séance sous pression à la Douma

Taille du texte Aa Aa

La nouvelle Douma, la chambre basse du Parlement russe, a un nouveau président.

Sans surprise, c’est Sergueï Narychkine, un proche du Premier ministre Vladimir Poutine, qui est élu.

Il obtient 238 voix, soit le nombre exact de siège dont dispose le parti Russie Unie, mais il faut distinguer, précise-t-il, majorité et monopole, ajoutant que le parlement était le lieu de débats “les plus sérieux et les plus concrets”.

La formule vise les partis d’opposition, qui l’instar du chef du Parti Communiste russe Gennady Zyuganov, ont pointé le manque de débats parlementaires.

L’opposition, désormais renforcée au sein de la Douma, a par ailleurs marqué son pouvoir en refusant au président de la Commission électorale, Vladimir Tchourov, de venir annoncer, comme le veut la tradition, les résultats des législatives.

Autre pression lors de cette première séance, celle de la rue; à l’extérieur de la Douma, des manifestants ont protesté contre les résultats des législatives.

“La Russie sans Poutine”, ont ils clamé.

Un mot d’ordre, repris encore par Alexeï Navalny. Ce blogueur très influent, libéré ce mercredi matin après quinze jours de détention.

“Notre stratégie pour l‘élection présidentielle, dit-il, est très simple. Comme pour les législatives, nous voterons pour tout parti autre que celui des tricheurs et des voleurs, qui vient de désigner son chef tricheur et voleur pour le scrutin. Il faut voter contre lui, le combattre”.

L’opposition réclame toujours l’annulation du scrutin législatif, qui a vu la victoire du parti de Poutine et Medvedev, Russie Unie.

Un nouveau rassemblement est prévu dans la capitale russe le 24 décembre.