DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le génocide arménien provoque une grave crise entre la France et la Turquie

Vous lisez:

Le génocide arménien provoque une grave crise entre la France et la Turquie

Taille du texte Aa Aa

Les députés français doivent examiner et voter aujourd’hui une proposition de loi UMP punissant d’un an de prison et 45 000 euros d’amende la négation d’un génocide reconnu par la loi. Paris a reconnu le génocide arménien en 2001.

“La Turquie n’a surement pas de leçon à donner et le fait qu’elle procède à des menaces parce que nous voulons élaborer une loi qui est uniquement applicable sur le territoire français et qui, après tout regarde les français mais ne regarde pas un état étranger, prouve sa mauvaise foi”, explique Patrick Devedjan, député UMP.

Les autorités turques menacent Paris de représailles diplomatiques et économiques si la loi est adoptée. Hier, une centaine de personnes ont manifesté devant l’ambassade de France à Ankara en dénonçant une instrumentalisation électorale de Nicolas Sarkozy avant la présidentielle de 2012 et en ironisant sur l’attitude de l’armée française pendant la guerre d’Algérie.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a de nouveau pris pour cible la France en invitant “Ceux qui veulent étudier un génocide à se retourner sur leur passé et à se pencher sur leur propre histoire, sale et sanglante”

La France a reconnu en 2001 le génocide arménien perpétré entre 1915 et 1917 sous l’empire ottoman, et qui a fait 1,5 million de morts selon les Arméniens. La Turquie reconnaît la mort de 500 000 arméniens pendant des combats et leur déportation forcée vers l’Irak, la Syrie et l’Iran alors province de l’empire.