DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine de plus en plus contesté par la rue en Russie

Vous lisez:

Vladimir Poutine de plus en plus contesté par la rue en Russie

Taille du texte Aa Aa

“Bye Bye Poutine”. “Un nouveau scrutin sans tarder”.

Des dizaines de milliers de personnes, 30.000 selon la police, 4 fois plus selon les organisateurs, ont arpenté les rues de la capitale russe hier à l’appel de l’opposition.

Parmi eux, des figures de l’opposition comme Boris Nemtsov ou encore l’ancien champion du monde d‘échecs Gary Kasparov qui d’une même voix demandent l’annulation des élections du 4 décembre dernier et la tenue de nouvelles législatives.

“Aujourd’hui, je réalise que je suis une personne très heureuse, déclare Yevgenia Chirikova, une activiste connue en Russie. J’ai eu la chance de vivre assez longtemps pour être témoin de ce moment où les citoyens de Russie, qui en ont marre d‘être pris pour des singes, descendent dans les rues.”

Une foule compacte composée à la fois de nationalistes, d‘écologistes, de libéraux ou encore d’anarchistes.

“Comme tout le monde, je souhaite le changement. Je ne pensais que les choses pourraient changer dès maintenant, c’est la première étape. Nous ne verrons pas la différence tout de suite. Et nous ne devons pas nous montrer trop exigents ou naïfs. Mais c’est le début d’une nouvelle ère, lance cette Moscovite.”

Un message également repris par un certain Mikhaïl Gorbatchev. Invité hier de la radio Écho de Moscou, le père de la perestroïka recommande à Poutine de quitter le pouvoir sans délai.

“Je conseillerais à Vladimir Vladimirovitch (Poutine) de partir maintenant. Il a déjà fait trois mandats : deux en tant que président, un en tant que Premier ministre. Trois mandats, ça suffit. Sinon des clans risquent de commencer à se former autour du pouvoir.”

Ironie du sort : il y a 20 ans jour pour jour,

l’ex-numéro un du Kremlin et Prix Nobel de la paix remettait sa démission dans une déclaration historique qui donna le coup de grâce à l‘ère soviétique.