DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des parents chinois défient la loi de l'enfant unique

Vous lisez:

Des parents chinois défient la loi de l'enfant unique

Taille du texte Aa Aa

Voici le modèle parfait de la famille chinoise, tel qu’il est diffusé dans toutes les publicités: deux parents, un seul enfant. Et gare à ceux qui voudraient en avoir un deuxième.

Wu Weiping fait partie de ceux qui ont enfreint la loi de l’enfant unique. Après avoir eu une fille, elle est à nouveau tombée enceinte. Elle a alors divorcé et simulé un remariage, pour ne pas être forcée à avorter.

Mais le planning familial a découvert la supercherie. Elle a donc du se cacher pour pouvoir accoucher, et a été renvoyée de l‘école où elle enseignait: “Ce que j’ai toujours craint, dit-elle, c’est de ne pas pouvoir accoucher en sécurité. J’ai vu trop de cas de femmes qui essayent d’avoir deux enfants, et sont forcées à avorter. J’avais vraiment peur d‘être la prochaine victime.”

Li Yongan est aussi passé outre la législation. Il a donc perdu son poste de professeur à l’Université. Ayant refusé de payer une amende d’environ 18700 euros pour son deuxième enfant, il est obligé d’envoyer son fils dans une école privée. Et pour survivre, il donne des cours d‘échecs: “Je n’ai jamais regretté, mais j’ai vécu dans un état de colère et de dépression pendant des années.” confie-t-il. “J’ai trop souffert psychologiquement, juste parce que j’ai eu deux enfants. ça n’a aucun sens.”

La politique de l’enfant unique a été mise en place en 1982 pour freiner les naissances. Presque trente ans plus tard, ils sont de plus en plus nombreux à défier cette loi, malgré les pressions et les menaces, et au risque de perdre leur emploi.