DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sang coule en Syrie mais le football garde ses droits...

Vous lisez:

Le sang coule en Syrie mais le football garde ses droits...

Taille du texte Aa Aa

En Syrie, les chars continuent leurs patrouilles dans les rues d’Homs, l‘épicentre de la révolte contre le régime de Bachar el-Assad. Depuis des mois, là-bas, les militaires n’hésitent pas à tirer sur les manifestants qui osent réclamer le départ du président.

Et pourtant, pendant ce temps, le sport n’est pas relégué aux oubliettes. Le championnat de première division se poursuit avec des rencontres qui se jouent dans des stades complètement vides. Seuls sont présents dans les gradins les portraits géants de Bachar el-Assad et de son défunt père!

C’est dans cette ambiance quelque peu surréaliste que s’est disputé, à Damas, le match entre Baniyas et Al Ittihad, l’un des clubs les plus titrés du pays, vainqueur à 6 reprises du championnat. Mais vu le contexte, le score restera anecdotique…