DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incertitudes autour du calendrier électoral en Grèce

Vous lisez:

Incertitudes autour du calendrier électoral en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement d’union nationale de Lucas Papademos ne devait rester en place que jusqu‘à la mi-février, le temps de mettre en œuvre les réformes exigées par les créanciers étrangers.

Finalement, le ministre des finances a fait savoir que les élections pourraient avoir lieu fin avril, après la Pâque orthodoxe. On ignore toujours si l’ex-premier ministre Georges Papandréou représentera le groupe socialiste PASOK lors de ce scrutin.

Le délai annoncé concernant la tenue des élections laisse un peu plus de temps au gouvernement de transition. Il espère ainsi pouvoir mettre en place les réformes fiscales, judiciaires et des retraites qui lui sont demandées par l’Union Européenne et le FMI. Ces réformes continuent d’exaspérer la population grecque.

Une analyste financière britannique estime que les émeutes en Grèce ont représenté un moment très important parce que “cela rappelle à tous que nous sommes des démocraties et que les hommes politiques peuvent seulement imposer ou faire ce que leurs électorats veulent.” affirme-t-elle.

De nouvelles manifestations pourraient bien à nouveau se produire d’ici les élections, car la population a de moins en moins confiance dans son gouvernement. Aujourd’hui, quatre Grecs sur cinq estiment que le pays va dans la mauvaise direction.