DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine, alliée de la Corée du Nord dans la tristesse

Vous lisez:

La Chine, alliée de la Corée du Nord dans la tristesse

Taille du texte Aa Aa

A Pékin, le drapeau de l’ambassade de Corée du Nord est en berne. Les Nord-Coréens installés en Chine n’ont rien manqué des funérailles, retransmises dans les consulats, ou dans des restaurants tenus par des membres de leur communauté.

Pékin est le seul allié de poids de Pyongyang, et les Chinois expriment leur tristesse, comme cette jeune femme : “C’est regrettable que Kim Jong-il soit mort, j’ai été très touchée quand j’ai vu les Nord-Coréens pleurer si tristement.”

“Nous disons notre sincère sympathie au peuple Nord-Coréen, rajoute un octogénère. Nous exprimons nos condoléances pour la mort de Kim Jong-il. nous espérons que les Nord-Coréens emprunteront le chemin qui mène vers un développement stable et pacifique.”

Pékin et Tokyo sont particulièrement attentifs à la situation en Corée du Nord. Pour Narushige Michishita, analyste japonais, il y a peu de chances de changement : “Il y a certainement des gens qui voudront en profiter pour s’en prendre au régime nord-coréen en actuel, mais ce sera très dur parce que l’opposition et les dissidents ont été sévèrement réprimés dans le pays depuis des années.”

La puissance nucléaire de Pyongyang inquiète ses voisins. Leur objectif désormais c’est la reprise des pourparlers sur la dénucléarisation du pays.