DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie entre mesures d'austérité et émissions d'obligations

Vous lisez:

L'Italie entre mesures d'austérité et émissions d'obligations

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement italien va présenter dans la journée la “phase deux” des mesures d’austérité, essentielles pour redresser le pays.

Pour le Premier ministre Mario Monti, nommé le 16 novembre, l’objectif de ces mesures, c’est promouvoir la croissance économique. L’autre priorité, c’est regagner la confiance des marchés. l’Italie prévoit aujourd’hui une émission d’obligations à dix ans, regonflée par son succès de la veille : hier le Trésor italien est en effet parvenu à placer pour 9 milliards d’euros de titres de dette sur six mois à un taux en très forte baisse (3,251% contre 6,504 en novembre).

Pour répondre à la crise, Mario Monti voudrait libéraliser des secteurs comme les taxis et les pharmacies et assouplir la législation du travail, mais il se heurte à la colère des Italiens. Pour l’an prochain, l’Italie s’attend à une contraction de son PIB de 0,4%, alors qu’elle a déjà un pied dans le récession.