DERNIERE MINUTE

Turquie : se rapprocher de Saab pour produire ses propres automobiles ?

Vous lisez:

Turquie : se rapprocher de Saab pour produire ses propres automobiles ?

Taille du texte Aa Aa

Selon une promesse du président Recep Tayyip Erdogan, la Turquie produira un jour ses propres automobiles.

Mais alors la route sera longue. S’il est vrai que l’industrie automobile est florissante en Turquie, avec de nombreux grands constructeurs qui y possèdent des usines et des bureaux d‘étude, construire une voiture de A à Z suppose le développement à partir de quasiment rien d’une chaîne domestique de production et d’approvisionnement de matières premières.

Mais Jan Nahum, l’un des dirigeants du constructeur de véhicules utilitaires légers Karsan, est confiant. Selon lui, “dans les dix prochaines années plusieurs marques turques vont naître, et selon des business modèles différents.”

Pour l’heure, l’actualité automobile en Turquie, c’est le rapprochement avec Saab. Le constructeur suédois, déclaré en faillite depuis le 19 décembre, intéresserait le gouvernement d’Ankara. Des diplomates de l’ambassade turque à Stockholm ont rencontré ces derniers jours le PDG de Saab, Victor Muller.

La Turquie serait toutefois principalement intéressée par les licences de Saab, et non le site de production de Tröllhattan, en Suède.