DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'indigence comme choix de vie

Vous lisez:

L'indigence comme choix de vie

Taille du texte Aa Aa

Traquer les cendriers ou les poubelles étaient les gestes quotidiens de Giovanni Valentin.

Ce sans-abri de Bolzano, en Italie,

est décédé accidentellement la nuit de Noël.

On apprend qu’il avait refusé un héritage juteux :

250 000 euros en cah, des appartements et une villa.